7 règles d’or pour les jeunes créateurs d’entreprises…

print this page

Laurélie, Salim et Nicolas…

Nous nous sommes rencontrés sur le Salon des Entrepreneurs dans le cadre du MoovJee (Mouvement pour les Jeunes et les Etudiants Entrepreneurs).

Vous avez entre 23 et 27 ans. Vous avez fait des études de droit, de sociologie ou d’informatique et vous voulez créer votre entreprise. Vous avez raison de vous lancer maintenant. J’ai senti beaucoup de maturité, d’envie et de détermination en vous au cours de nos entretiens…

Voici, pour la route (qui ne sera pas un long fleuve tranquille), 7 règles d’or à ne jamais oublier :

1/ N’oubliez pas la TVA dans le calcul de vos prix de vente.

Et si après déduction de la TVA vous trouvez qu’il vous reste trop peu en poche, augmentez vos prix. C’est toujours plus facile de baisser ses prix de vente ensuite que de les remonter. Parfois même c’est impossible de les remonter. Quelqu’un a dit un jour « Pour réussir une affaire il faut être trois : un rêveur, un commercial et un salaud ! ». Oubliez le salaud et vérifiez que vous avez dans votre équipe une personne qui sait compter.

2/ Dans une activité de conseil, pensez qu’on ne produit et donc qu’on ne facture jamais plus de 50 à 60 % de son temps.

Le reste du temps est consacré à l’activité commerciale, à l’administration et à la réflexion, à l’entretien de ses connaissances et de son réseau et aussi à la prise de recul.

3/ Allez vous faire crédit à vos clients ?

Quels moyens de paiement allez-vous accepter ou refuser ? Paiement CASH c’est l’idéal. Paiement d’avance c’est encore mieux. Sinon, comment allez-vous contourner cette difficulté ? Vous n’allez pas ouvrir un bistrot (« La maison de fait pas crédit ») ni vous installer chauffeur de taxi (« Les chèques ne sont pas acceptés dans cette voiture »). Comment en parler élégamment avec vos clients ? Préparez vos argumentaires. Rodez les entre vous …Vos projets sont innovants. Soyez fermes et imposez vos conditions de paiement…

4/ Vous avez déjà constitué une équipe autour de vous, un réseau … Bravo !

Vous avez réuni et fédéré différents types de compétences et d’énergies autour de votre projet …Félicitations ! Vous vous serrerez les coudes dans les moments difficiles. Vous aurez des joies à partager ensemble…Mais il faudra vivre de votre projet. Pendant combien de temps pensez vous pouvoir vivre, une fois toutes les charges payées (et elles sont nombreuses vous allez vous en rendre compte très vite), avec 900 € par mois, 1 500 € par mois  etc…Le but de tout ce que vous entreprenez est d’abord de pouvoir vivre décemment de votre activité. Chef d’entreprise n’est pas un métier facile. Vous allez passer entre 12 et 15 heures par jour au travail. Il faut se motiver comme on peut. On ne vit pas uniquement d’amour et d’eau fraîche. Dans deux ou trois ans vous voudrez fonder une famille, avoir des enfants. L’objectif est de réussir sa vie professionnelle et sa vie tout court. Les deux vont de pair. Donc pensez à vous rémunérer.

5/ Gouvernance :

Vous vous êtes déjà, entre vous, répartis le capital et aussi les géographies …Pensez à vous répartir les rôles. Ecrivez entre vous vos règles de fonctionnement. Qui fait quoi quand tout va bien ? Qui fait quoi quand cela va mal ? Qui prend le « lead » sur tel ou tel sujet ? Il faut au minimum :

  • Un chef d’entreprise qui porte le projet, qui a la vision et qui coordonne
  • Un commercial
  • Un technicien (R&D etc.)

Et si vous avez la chance d’être 4, pensez à privilégier un second commercial.

Objectif : chacun à son poste, pas de doublons et surtout prendre les commandes ! Seule la victoire est belle…

Pensez aussi à écrire vos scenarios entre vous, à rédiger des comptes rendus, à écrire vos objectifs …Ce sera plus clair car têtes baissées dans l’action vous aurez besoin de faire des points, de vérifier que vous allez dans le bon sens et qu’entre vous, vous êtes toujours en phase. Quelques conseils pour bien vous entourer :

  • ne pas mettre que des garçons (penser à impliquer aussi des filles),
  • avoir un littéraire dans l’équipe c’est bien ; et pas seulement pour rédiger,
  • la bi-culturalité dans vos entreprises sera toujours un plus.

Ecrivez vos argumentaires, apprenez-les par cœur. Ecrivez en quoi vos produits ou vos services sont innovants, différents et meilleurs que la concurrence. Qui sont vos concurrents ? Ne peut-on se procurer ce type de services gratuitement ? Préparez par écrit la réponse aux principales objections. Répétez, répétez sans cesse, entraînez-vous. Soyez synthétiques et déterminés. Pensez toujours à simplifier le discours. Pensez « solutions », « bénéfices clients » et « résultats ». Tout le monde se moque de savoir ce qu’il y a sous le capot de la voiture ou dans la boîte noire…

6/ Vous avez endossé le costume de chef d’entreprise. Bravo !

A partir de maintenant, il faut faire feu de tout bois. Savoir en 3 minutes vous présenter et présenter votre projet. 10 fois, 100 fois par jour. Ouvrir le champ des possibles. Se présenter en 3 minutes n’est jamais facile. Voici ce que vous devez dire au minimum :

  1. Je me présente : Prénom, Nom, Age, Etudes, Lieu (les Américains posent toujours la même question : « Where are you from ? » donc anticipez la question).
  2. En quoi je suis légitime sur mon projet ? Quelle est mon histoire ? Par quelle galère je suis passé ? Quelle est ma trajectoire ? Quelle idée, rencontre, passion, conviction, désir sous-tend mon projet ?
  3. Ce que je propose ? Ma / Notre proposition de valeur ou de service c’est …

N’oubliez jamais le 1 et le 2. Ce que vous êtes, votre histoire de vie, est aussi important que ce que vous faites (ou ferez). Surtout à 25 ans. Donc parlez de vous. C’est capital. N’en faites pas des tonnes mais les gens ont besoin de savoir qui vous êtes et d’où vous venez avant de comprendre où vous voulez aller. Les gens ont besoin de comprendre votre trajectoire. Et aussi quelle mouche vous a piqué ? Vous êtes des entrepreneurs, vous passez à l’action. Vous êtes différents. Donc expliquez vos moteurs. Donnez un peu de vous-mêmes (pas trop mais un peu quand même). Racontez votre histoire (Les gens adorent les histoires !) et enchaînez….

N’éludez jamais les questions d’argent. Vous devez avoir préparé ce sujet. Quelle importance l’argent a pour vous ? Indispensable, nécessaire, utile, capital ? Chacun a sa réponse à cette question. C’est très personnel voire intime. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à cette question. Vous devez y avoir réfléchi et être prêts à répondre. Si l’argent n’a aucune espèce d’importance pour vous, sachez-le quand même, vous n’intéresserez pas les investisseurs (qui raisonnent ROI). Quoiqu’il arrive assumez votre réponse même sur un sujet aussi capital que l’argent. Beaucoup de chefs d’entreprise sont des purs développeurs, fâchés avec les chiffres. Si vous avez besoin d’un bon Directeur Financier à vos côtés pour rassurer vos investisseurs, pas de problème, je vous en trouverai un le moment venu. Nous faisons cela très bien chez Objectif CASH.

7/ Levée de fonds : Ne regardez pas trop court !

N’hésitez pas à voir plus grand …Quel est le risque de voir plus grand ? Que les gens vous disent « Non » ? So what !

Créer une entreprise, installer un concept, une idée, une technologie, une crédibilité sur un marché prend du temps et le temps c’est de l’argent. Là où vous pensez développer un prototype en 6 mois (jusqu’à la prochaine levée de fonds) multipliez par deux. Vous recherchez 100 K€, demandez 250 K€. Gardez vous des marges de manœuvre, de la flexibilité. Trouver ou plutôt choisir les bons investisseurs (ceux susceptibles de comprendre votre business et capables de vous accompagner (vous propulser) vers l’étape d’après prend du temps. Il ne faut jamais se précipiter. Votre aventure ne fait que commencer. Si tout va bien, vous aurez 3 ou 5 paliers à franchir au cours des 3 ou 4 prochaines années. Avec à chaque palier un nouveau type d’investisseur à trouver. Objectif : Toujours garder un coup ou deux d’avance et arriver à la prochaine levée de fonds en bonne forme, prêts…Pas carbonisés ou aux abois…Aux US on a coutume de dire que si on ne demande pas 10 Millions de $ d’un coup personne ne vous regarde. Nous ne sommes pas aux US, mais soyez ambitieux. Jamais petits bras…

Maintenant, allez-y ! Foncez ! Profitez du crédit illimité que vous offre votre jeunesse et votre audace. Je vous envie. Vous êtes formidables !

 

Vous souhaitez en savoir plus

flecheG Voir 7 Péchés Capitaux de la gestion du CASH
flecheG Voir 12 recettes pour sécuriser sa trésorerie