Dépenses – où couper

print this page

A très court terme, quelles dépenses couper ou supprimer ?

  1. Frais de déplacements / T&E
  2. Intérim / CDD / heures supplémentaires
  3. Recrutements CDI / primes
  4. Consultants extérieurs / sous traitance
  5. Frais de publicité et promotion
  6. IT et Télécom
  7. Fournitures de bureau, etc.
  8. Conférences, dons, associations, etc.

Commentaire:

Toutes les lignes du compte d’exploitation doivent être revisitées. Certaines économies ont plus d’impact que d’autres en termes de bottom line. D’autres ont un impact plus psychologique. Attention toutefois à ne pas tomber dans l’extrême ridicule du cas Ubu Lab Biotechnologies présenté à la rubrique Ridicule. Il y a toujours un effort à faire mais il ne s’agit pas d’arrêter la dynamique de l’entreprise. Il est important d’envoyer un message de rigueur, d’expliquer comment on va travailler mieux avec moins de ressources. Il est aussi très important d’expliquer quelles sont les mesures à caractère permanent et les mesures à caractère provisoire. Les gens seront plus enclin à se serrer la ceinture s’il y a des perspectives de sortie de crise…Attention enfin à ne pas couper des dépenses qui en fait sont des investissements. On peut classer dans cette catégorie des dépenses comme l’informatique, la publicité, le marketing, etc…On ne peut pas tout arrêter dans tous les domaines…Ou alors c’est l’entreprise qui va s’arrêter …et le coût pour la redémarrer quand elle sera à l’arrêt sera très cher.

 

Vous souhaitez en savoir plus

flecheG Voir Frais généraux : Quel objectif de réduction ?
flecheG Voir Maîtrise des coûts : Comment réussir ?
flecheG Voir Ridicule : Attention DANGER !