Humilité

print this page

« Eclairer plutôt que briller »

Saint AUGUSTIN

C’est une évidence le bénéfice ou le crédit lié à la qualité du travail ou à la performance du manager de transition doit revenir à l’entreprise, à ses dirigeants et à ses actionnaires. Le manager de transition n’est pas là pour s’auto accaparer les succès mais pour les partager. Il doit valoriser les équipes internes, leur rendre crédit à la fois pour les motiver mais aussi et surtout car à la fin de sa mission celles-ci devront s’approprier ses travaux ou les nouvelles manières de travailler qu’il a mis en place. Le manager de transition doit être révélateur des talents qui l’entourent…Et l’expérience démontre que très souvent dans l’adversité les talents, les comportements vertueux, les potentiels des uns et des autres, les bonnes intentions se révèlent. Certaines personnes se redressent. Des ambitions nouvelles se font jour. Il faut de temps en temps s’en convaincre et savoir célébrer et récompenser ceux-ci. Le manager de transition n’agit jamais seul sur le terrain. Il a des équipes à diriger, à faire progresser…Sans elles il ne peut rien.

 

 

Vous souhaitez en savoir plus

flecheG Voir Qualité : Quelle définition pour le manager de transition ?
flecheG  Voir David BECKHAM ou George CLOONEY ?