Leviers d’actions sur le cash

print this page

Leviers d’actions pour optimiser la trésorerie de l’entreprise à court et moyen ?

 Quand « Va chercher bonheur » …rime avec … « Va chercher du Cash » …

 Du Cash, il y en a partout qui traîne dans l’entreprise …il n’y a qu’à se baisser pour le ramasser … et je ne parle même pas du « Cash de schiste » (celui qui dort dans les couches profondes de l’organisation)…

Un trésor de guerre équivalent à 7 % du chiffre d’affaires de l’entreprise…

 

Quels sont les leviers d’actions pour optimiser la trésorerie de l’entreprise à court et moyen terme ?

Arturo TOSCANINI disait « Il y a deux sortes de chefs d’orchestre : ceux qui ont la partition dans la tête et ceux qui ont la tête dans la partition.»

Pour la direction financière c’est la même chose. Il y a le directeur financier qui ne pense qu’à cela, qui pense déjà au cash le matin en se rasant ou en se maquillant (il y a de plus en plus de directrices financières et c’est tant mieux !)  …et il y a les autres…les théoriciens du cash. Passer 30% de son temps pour un directeur financier à ne se préoccuper que du cash est le minimum. Cela inclue la relance des clients, le traitement des litiges, l’élaboration des prévisions de trésorerie, la gestion des stocks, la relation avec les banquiers, etc…Le directeur financier doit montrer l’exemple et prendre lui-même son téléphone pour appeler les clients qui ne payent pas. Il doit être capable de sortir toutes les semaines une balance âgée (balance des créances clients classées par antériorité de soldes) qui soit fiable et qui permette de répartir le travail de recouvrement entre la comptabilité et les commerciaux, de faire des points d’avancement et aussi de mettre en place des relances avant l’échéance. A très court terme,  le cocktail gagnant c’est : mettre la comptabilité à jour, diffuser la balance âgée toutes les semaines dans l’entreprise, l’exemplarité du directeur financier, la force du téléphone, les réunions hebdomadaires pour faire le point avec les commerciaux, la relance avant l’échéance des clients les plus récalcitrants (voire de tous). A moyen terme une des solutions peut consister à ne commissionner les commerciaux que sur le chiffre d’affaires encaissé.

 

Vous souhaitez en savoir plus

flecheG Voir BFR : Besoin de Fric Rapidement
flecheG Voir 12 recettes pour sécuriser sa trésorerie